Comment estimer un immeuble ?

Publié le : 02 novembre 20214 mins de lecture

La première visite d’un logement ne permet pas de connaître sa valeur réelle. Il y a en effet plusieurs éléments à voir de près pour apprécier la pierre dans l’ensemble. Les potentiels acquéreurs examinent tout pour se faire une première idée du bien par rapport au coût annoncé. De ce fait, beaucoup d’investisseurs abandonnent la négociation dès cette première visite si le propriétaire applique un prix trop élevé. D’où l’importance d’estimer le bien à sa juste valeur.

Évaluer visuellement un immeuble

S’il n’est pas possible d’estimer la valeur réelle d’un immeuble aux premiers coups d’œil, cela permet toutefois de constater son état global. En réalité, lors de la première visite, un investisseur, autrement dit le futur acquéreur ou le potentiel acheteur peut voir tout de suite si le logement est cohérent avec le prix annoncé par le vendeur. Ainsi, parmi les éléments que les acheteurs prennent en compte, il y a le parfait entretien du bien vu de l’extérieur.

Après avoir vu le bien immobilier dans son ensemble, ils portent un intérêt particulier sur les éventuels atouts de l’immeuble. Dans cette optique, les huisseries, le parquet, le carrelage sont ceux qui attirent généralement l’attention. Le vendeur doit alors prendre en compte de tous ces détails, y compris les gros travaux à prévoir pour pouvoir estimer le bien et proposer par la suite un prix cohérent. Sinon, il peut également solliciter le service d’un prestataire professionnel comme réseau OprixFixe pour prendre en charge toutes les démarches à suivre dans le cadre d’une transaction immobilière.

Analyser les données du marché

Afin de réaliser un calcul plus réaliste possible, le conseil est de bien analyser les données que l’on dispose par rapport au bien immobilier. L’idée est ici d’étudier attentivement le marché afin d’appliquer un prix juste. Ainsi, renseignez-vous sur la valeur marchande des logements affichant plus ou moins les mêmes caractéristiques que le vôtre. Le but est de ne pas décourager les acheteurs avec un prix exorbitant, et de ne pas vous ruiner en appliquant un prix trop bas. Si vous avez du mal à vous y prendre, faites-vous accompagner par un expert.

Calculer la rentabilité du bien

Après avoir effectué un tour d’horizon sur la valeur estimative du logement, attardez-vous sur sa rentabilité. Cette étape est d’autant plus importante, si les potentiels acheteurs sont des investisseurs qui souhaitent en tirer des plus-values et qui souhaitent le mettre en location. En fonction de la valeur la plus juste, vous pourrez calculer sa rentabilité. Sur le web, il y a des sites comparatifs qui pourront vous aider à réaliser l’estimation.

Plan du site