Achat de maison : comment négocier le prix de votre futur chez-vous ?

Achat de maison

Publié le : 23 juillet 20226 mins de lecture

En faisant vos recherches, vous avez trouvé la maison de vos rêves. Vous avez consulté les photos, et les atouts de cette maison. Mais en bas de l’annonce, le prix est trop élevé. Cette situation est pénible à vivre, car vous serez tenté de mettre une croix sur votre rêve. Ainsi, apprenez dès maintenant à négocier le prix de votre futur chez vous. Voici 4 astuces que vous pourrez adopter.

Renseignez-vous sur la propriété

L’achat de maison, et aussi la négociation du prix passent forcément par cette étape. Tout le monde essaye d’en savoir un peu plus sur la propriété en vente. Mais si vous voulez négocier le prix de la maison, vous devez chercher les bonnes informations pour monter vos arguments.

  • Commencez par visiter un site spécialisé de maison à acheter. La majorité des vendeurs font de la surenchère pour avoir plus de bénéfices. Cette situation est très fréquente, surtout si vous recherchez une maison en ville. Pour faciliter les choses, vous pourrez commencer vos recherches sur ce site spécialisé.
  • Consulter ensuite les propositions sous vos yeux. Une fois que vous tomberez sur une annonce intéressante, contactez directement le vendeur.
  • Vous allez lui demander les raisons de la vente, et utiliser ces informations pour négocier le prix. Les défauts de la propriété sont des arguments en béton pour tourner les chances en votre faveur. Les défauts les plus fréquents sont les bruits nuisibles du voisinage et la surface d’habitation. Le confort joue aussi un rôle important dans cette étape, alors ne négligez aucun détail. Les autres circonstances de vente, comme les dettes, un divorce, ou un déménagement sont aussi des arguments que vous pourrez utiliser durant les négociations.
  • Menez ainsi les négociations en fonction de ces arguments. Commencez par mettre en avant votre intérêt sur la propriété en question. Ensuite, avancez les défauts de la propriété, sans offenser le vendeur. Après quelques heures de négociations, vous pourrez bénéficier d’une réduction de prix.

Montez un dossier digne de ce nom.

Sur un site de maison à vendre, les acheteurs avec un dossier tangible seront les plus sollicités. Avant de négocier le prix, vous devez monter un dossier en béton pour convaincre les vendeurs. Votre dossier doit contenir :

  • Une fiche d’évaluation sur l’état de la propriété : le confort, la surface habitable, l’état de l’intérieur et de l’extérieur, et aussi l’entourage. Vous pourrez monter ce document par vous-même durant la visite de la maison. N’hésitez pas à comparer cette fiche d’évaluation avec les maisons à vendre dans les environs. Ainsi, visitez 3 à 4 maisons, avant de négocier le prix d’une propriété en particulier.
  • Un document qui stipule les travaux dans la maison : ne négligez aucun détail dans ce document. Vous devez mentionner les travaux en cours, et les travaux à l’avenir, en fonction de l’état de la maison. Calculez ensuite les couts approximatifs de ces travaux, et essayez de les mettre en avant durant les négociations.
  • Le bilan énergétique : c’est un petit surplus pour solidifier vos arguments durant les négociations.
  • Les autres dossiers : un justificatif d’emploi, un relevé bancaire qui mentionne votre capacité à financer l’achat de maison, etc.
  • – …

Connaitre les bases de la négociation immobilière

Les prix affichés sur les annonces immobilières ne sont pas toujours les prix réels de la propriété. C’est une évidence, car le vendeur veut faire des bénéfices sur son investissement. Les négociations immobilières adoptent ainsi le concept suivant : le vendeur aura tendance à maintenir son prix, et à pousser des arguments pour justifier sont approchés. Pour contourner cette impasse, vous pourrez proposer un prix inférieur à 5 % du prix de base. Ne soyez pas trop gourmand, car le vendeur sera réticent à baisser son offre si vous descendez en dessous des 10 %. Pour appuyer votre argument, vous pourrez mentionner les défauts d’habitation, les couts des travaux, et les autres arguments que vous jugerez utiles sur ce point. N’hésitez pas à étaler vos opinions, et vos craintes pour justifier votre point de vue. Mais entamez les négociations avec un ton neutre, empathique, et compréhensif auprès du vendeur.

Passez par un intermédiaire

Cette dernière astuce est réservée aux débutants. Oui, vous pourrez contacter un négociateur immobilier pour négocier le prix de votre futur chez vous. Ce professionnel pourra monter un dossier en béton pour faciliter la négociation. Il pourra aussi comparer les offres similaires pour négocier un prix adapté à vos attentes. Les pièces administratives ne seront plus un problème, car vous serez épaulé par un négociateur pour vous aider sur ce point. Faites donc confiance à votre négociateur, et laissez-lui champ libre pour négocier le prix de votre maison. Si possible, visitez la maison avec ce professionnel. Il pourra rédiger une fiche de visite en bonne et due forme pour appuyer les arguments de négociation. À partir ce moment, vous n’avez plus le droit de signer un contrat avec le vendeur. Vous devez toujours passer par votre négociateur.

 

 

 

Plan du site